lundi 19 mars 2018

27 MILLIONS DE DOLLARS CANADIENS AU PROFIT DES PETITS PRODUCTEURS AGRICOLES ET DES ECOLIERS DE RUTSHURU SOUTENUS PAR UNE LARGE CONTRIBUTION DU CANADA

Afin d’appuyer les producteurs agricoles et l’alimentation scolaire dans le territoire de Rutshuru dans la province du Nord Kivu, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et le Programme des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) ont bénéficié d’une contribution de 27 millions de dollars canadiens de la part gouvernement du Canada. Cette contribution va permettre au PAM et à la FAO de soutenir, pendant cinq ans, les paysans dans les domaines de la production durable, la transformation, le stockage et la commercialisation de produits agricoles. Cette contribution assurera également l’approvisionnement de 43 écoles en vivres produits localement. L’intervention du Canada cible au total 12.500 ménages de petits producteurs agricoles (environ 81.000 personnes) et 27.000 écoliers via deux programmes complémentaires.
Des écoliers pendant la collation dans une école primaire de Masisi photo d'archive  
Le premier de ces programmes développé conjointement par le PAM et la FAO est appelé « Achat pour le Progrès », connu également sous son acronyme anglais « Purchase for Progress (P4P) ».  Financé à hauteur de 15 millions de dollars canadien ce programme qui intègre des aspects productifs, sociaux et financiers, a pour objectif d’améliorer la production de denrées telles que le maïs, le haricot et le soja aussi bien en quantité qu’en qualité. Les activités des « Champs Ecoles Paysans » planifiées permettront aux producteurs d’apprendre de manière participative les bonnes pratiques agricoles pour améliorer le rendement de leur investissement.
Des cultures maraîchères seront aussi promues pour faciliter la diversification de la diète, ainsi que le petit élevage (cobayes) afin d’assurer un accès aux protéines animales et de renforcer la nutrition des femmes vulnérables et des enfants malnutris. Ce programme vise également à réduire les pertes post récolte et à faciliter l’accès des petits producteurs aux marchés. Au niveau social, près de 2.500 femmes seront également appuyées à travers un programme d’alphabétisation fonctionnelle afin de renforcer le leadership féminin. Les femmes ayant suivi cette formation avec succès bénéficieront aussi d’un appui financier pour démarrer des activités génératrices de revenus (AGR) comme le petit commerce, la boulangerie, la restauration, etc.

La promotion de la culture d’épargne et les systèmes de crédit des communautés (AVEC), en particulier des groupes de femmes, contribueront également à leur autonomisation socio-économique et à l’égalité des sexes. Ce projet va également permettre de créer des actifs tels que des magasins de stockage, des hangars de marchés et des unités de transformation en faveur des organisations paysannes. L’objectif poursuivi est d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les communautés bénéficiaires et de renforcer leur résilience.

Le second programme soutenu par le gouvernement du Canada à hauteur de 12 millions de dollars canadiens est appelé « alimentation scolaire basée sur la production locale ». Il repose sur la production agricole à Rutshuru stimulée par le programme « P4P ». Il crée une passerelle économique pour les petits agriculteurs locaux en leur assurant des débouchées pour leur production dans 43 écoles. A travers ce programme qui a été lancé fin 2017, les Organisations Paysannes qui participent à l’initiative ont signé des contrats pour livrer collectivement 90 tonnes de farine de maïs et 24 tonnes de haricot par mois dans les écoles appuyées par le PAM. Cela assure aux paysans un marché stable durant toute l’année scolaire.

Alimentation scolaire basée sur la production locale 

« Les deux programmes évoqués ci-dessus fonctionnent en complémentarité et présentent de ce fait un potentiel important car ils vont permettre de soutenir l’économie locale en stimulant les marchés locaux, tout en assurant à leurs enfants de bons scores nutritionnels et scolaires »explique Claude Jibidar, Directeur Pays et Représentant du PAM en RDC. 

Notons que,  Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en apportant une assistance alimentaire dans les situations d'urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays.


Le mandat de la FAO consiste à améliorer les niveaux de nutrition, la productivité agricole, la qualité de vie des populations rurales et à contribuer à l’essor de l’économie mondiale. En Afrique sub-saharienne, la FAO a mis en œuvre une approche d’appui communautaire qui vise à fournir des appuis multisectoriels et intégrés dans le domaine technique, financier et social aux communautés afin de leur permettre de se relever par elles-mêmes et de mieux rebâtir leurs activités socio-économiques. 

1 commentaire:

  1. Ma femme et moi étions séparés il y a de cela deux mois, nous vivons sous le même toit, après 12 ans de mariage et 3 beaux-enfants dont deux filles et un garçon. Le problème était déjà commencé depuis l'année dernière puisqu'elle m'avait dit qu'elle ne ressentait plus rien pour moi, qu'elle ne m'aimait plus du tout, en ce moment je l'avais supplier pour redonner une chance a notre mariage mais cette dernière n'en faisait qu'a sa tête.

    Il y a de cela deux mois, j'étais rentré du boulot à ma surprise ma femme n'y était plus y compris nos enfants. En même temps, j'avais pris mon portable pour avoir de leurs nouvelles elle m'avait dit de ne plus jamais l'appeler et de ne pas chercher a les voir, notre amour n'était plus harmonieux et ça devenait plus compliquer, malgré tout, je continuais et essayer de sauver mon foyer surtout mon mariage pour pouvoir la reconquérir, mais ça devenait encore plus compliquer et je reconnaissais plus ma femme.

    Je n'étais plus dans mon monde puisque je l'aimais plus que tout au monde et j'aimais aussi mes enfants, je ne pensais plus quoi faire jusqu'à ce que j'avais consulté des pages psychologies pour avoir d'aide pour sauver mon mariage c'est de là que j'étais tombé sur des témoignages qui faisaient des éloges d'un Mr, J'avais contacté le Mr en étant doutant parce que a voir sur l'internet ce qui se passe on sait plus qui fait confiance.

    Finalement, j'avais contacté le Mr en lui expliquant ma situation et il m'avait dit de ne pas m'inquiéter qu'il va me faire revenir ma femme dans quelques jours.

    Avec lui, j'avais eu à faire quelques rituels, je ne croyais pas à mes yeux de ce miracle, car dans 7 jours, le Mr m'a fait revenir ma femme à la maison, j'étais tranquille quand ma femme est revenue elle-même avec les enfants et m'a supplier. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.

    Grâce à ce Mr, j'ai retrouvé ma vie et je suis heureux.

    Pour toutes personnes qui sont dans le besoin de guide spirituel et qui sont dans le même cas que moi je vous conseille de contacter ce Mr, je vous laisse ses coordonnées.

    E-mail : abibmarabout@hotmail.fr
    Tél : 0022998758593

    Veuillez le contacter en lui expliquant votre situation, il saura quoi vous faire pour vous redonner le souri aux lèvres.

    E-mail : abibmarabout@hotmail.fr
    Tél : 0022998758593.


    Faites attention sur l'internet, ce Mr est une personne sérieuse, honnête qui offre son talent à toutes personnes qui ont besoin de guide spirituel pour tous les problèmes de leur vie.

    RépondreSupprimer