dimanche 1 septembre 2013

Le FARDC monte en puissance désormais les trois tours sous son contrôle, enfin à Goma peut être épargné ? Le M23 en débandade, mais ne désarme pas

 Des contingent sud africain au côté de FARDC.

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont délogé le vendredi tôt le matin les combattants du M23 de la colline appelée « trois antennes », verrou stratégique des rebelles à Kibati. C'est depuis cette position située à 17 de kilomètres de Goma que le M23 a lancé des mortiers sur les populations civiles à Goma.
Cette colline est tombée entre les mains des FARDC après des violents combats à l'arme lourde qui les a opposées au M23, depuis une dizaine de jours. Les rebelles ont décroché de cette position après plusieurs heures de résistance.

 Des militaire de l'infanterie de FARDC en patrouille regardent les positions des M23.

La porte parole de FARDC a déclaré à la presse être appuyées par l'artillerie de la brigade d'intervention de la Monusco cette intervention conjointe a mis en déroute les rebelles qui ont pris la direction de Rumangabo. D'autres se seraient retranchés à Tchanzu sur les collines surplombant la cité frontalière de Bunagana, à l'Ouest de Kibati.

 Destruction de l'arsenal de M23 aux trois antennes de Kibati.
  Des tomates et haricot constituant la ration de M23 abandonné pendant la bataille aux trois antennes de Kibati.




Tout le ravitaillement des munitions et armes de M23 détruit par l'artillerie conjointe FARDC et Tanzaniene de la Brigade de l'ONU en haut et en bas des tranches où se cachaient les rebelles.
 Le Mbure ( mélange de haricot au mais)  ration militaire de M23

Pendant notre reportage à cette colline nous avons entendu de détonation des obus venant des collines surplombant les zones frontalières entre Kibumba et le Rwanda.
Vous retiendrez en passant que bien que raconte sur les médias s'être retire pour donner la chance à la paix cela n'est que mettre la poudre aux yeux pour tromper la communauté internationale sur une volonté qui n'en est pas une, car la nuit de samedi a été le théâtre des affrontements, car les M23 sont revenus attaqué les positions reconquis par FARDC qui ont réussi encore une fois de faire face. Lorsque des hommes se font la guerre ils ne s'embrassent pas.

 Oh bombardé le camion de l'office de route que les M23 avaient pillé à Goma lors de leurs retranchement de Goma en Novembre 2012.
 Quelle crime de droit de l'homme?

Des maisons détruites par des bombardements croisés.
 Dépôt d’armement de M23
La brigade d'intervention de l'ONU aux côté de FARDC pendant et après le combat

1 commentaire: