vendredi 23 août 2013

Des bombardements aveugles à Goma, À qui profiterait cette confusion ?



Pendant que le danger s'éloigne de la ville de Goma, grâce au comportement patriotique de FARDC, cette ville martyre et sinistrée s'est couchée dans une psychose de suite de bombardement aveugle et inconnue dans plusieurs quartiers. C'est à 16heures locale que la première bombe est tombé dans le quartier Katindo gauche cinq minutes après c'est le quartier Murara en office que deux autres bombe sont tombés dans ce quartier.

Au total cinq obus ont endommagé une maison d'un personnel logisticien de la Monusco, une église et une école qui servait d'abri au déplace de guerre de Kibumba, 5 personnes ont été victime de ce bombardement aveugle et barbare, nos sources nous renseigne que deux victimes viennent succomber de leurs blessure.
Vous retiendrez en passant que les détonations de ces engins de la mort ont laisse la ville de Goma en panique générale, ses habitants qui partaient




dans tout le sens en débandade n'ont pas caché leur colère : certain estiment que c'est de la provocation d'autre disant que trop c'est il faut se prendre en charge pour en découdre avec cette souffrance qui n'a fait que trop durer.

 
Pendant cette colère populaire les habitants de Goma disent que les obus tirées dans les quartiers venait de la ville voisine de Rubavu au Rwanda d'autre disent de cimetière pendant que ce deux endroits son voisin à l'Est de Goma. Ce qui a suscité une colère au sein de la population qui est certain prenaient déjà de mesure fâcheuse en l'égard de voisin Rwandais, Dieu aidant l'autorité urbain dans son intervention aux médias à sauver le meuble en donnant un message d'apaisement à la population. Pendant ce temps le Rwanda qui est incrimine par la population de Goma pour avoir délibérément bombardé cinq bombe à Goma a déclaré sur les ondes de la rfi Swahili accuse le FARDC d'avoir lance de roquette dans son territoire et qui a fait de nombreux victime. Pour le commun de mortel on déduit que ces bombes sont belles et bien d'origine Rwandaise. à ce stade les autorités Congolaises n'ont pas encore déclaré quelque chose à ce sujet, mais entente qu'un enquête international neutre soit fait par des expert en balistique.
Pour la population de Goma, qui se disent concerné par cette barbarie ils disent que tous ces obus étaient ciblé l'un qui a visé le camp l'autre visait la résidence de Mamadou. Pour en savoir plus sur les causes de ce largage de bombe dans les quartiers résidentiels, laisse le gomatracien dans une confusion qui plane un soulèvement populaire qui pourra un jour explosé plus que le bombardement. À qui profiterait cette éventualité ?

1 commentaire:

  1. Ce matin à Goma la vie a repris plus ou moins normalement. Les taxis circulent les bureaux, boutiques et magasins ouvrent progressivement leurs portes mais les banques travaillent à guichets fermés, prudence oblige! Aucun obus n'est tombé pendant la nuit sur la ville. Pour ce qui est des bombes tombées hier soir sur la ville de Goma, le porte-parole des FARDC a dit qu'elles ne sont pas venues des M23 et a demandé l'ouverture d'une enquête tandis que la population de Goma affirme que ces bombes ont lancées à partir du Rwanda (colline Rubavu) en réponse aux roquettes des FARDC qui seraient tombées sur le sol rwandais à la frontière avec la RDC (Kanyanja) où se déroulent les combats. Les FARDC poursuivent en ce moment leur offensive contre les M23 à Kanyanja et dans la plaine de Buhumba au d en direction de Kibumba. Les combats ont repris vers 3h. Les hélicos de la MONUSCO survolent la zone des combats. Les M23 se retractent à la frontière avec le Rwanda pour piéger les FARDC. Nous apprenons aussi de Kibumba que les M23 chercheraient un passage dans le parc entre les volcans Nyiragongo et Nyamulagira pour aller vers Kilorirwe dans le Masisi afin d'ouvrir un nouveau front par surprise. Les FARDC sont dans la zone... A suivre... »

    RépondreSupprimer