mercredi 12 septembre 2012

Des déplacé de guerre meurt à petit feu à Mugunga 3, plus jamais ça !

 Plus jamais ça! ça c'est inadmissible que le M23 se ravisent.
Obligé de quitter leur village à cause de la guerre de M23 dans le Masisi plusieurs familles ont abandonné leur bien pour se concentrer à Mugunga et Kanyaruchinya où ils manquent une assistance consistance certains passent nuit à la belle étoile d'autres occupent des salles pendant la journée c'est une salle de classe et la nuit un dortoir. En dépit de cortège de malheurs qui caractérisent la vie de plusieurs déplacés, la femme et les enfants sont le plus affectés les uns sont violé lorsqu'elles cherchent la nourriture et le bois de chauffage et les enfants sont ce dernier temps victime d'un mal nutrition avancée. Je me demande pourquoi ceux qui se targue combattre le gouvernement pour le bien-être de la population le font pour leurs propres intérêt et non pour cette population qu'ils ont en train de tuer à petit feu ! Je me demande en plus que deviendrait ces femmes et enfants lorsqu'en espace de quatre mois, l'on enregistre plusieurs dizaines de cas de violence faite aux femmes, lorsqu'à cause d'une famine de centaine d'enfants souffre d'un mal nutrition avancée pendant que s'il était chez eux on ne devrait pas enregistrer ce cas macabre observé ce dernier temps. Que chacun revient au sens

Des écoliers assis a même le sol dans le camp de Mugunga III

4 commentaires:

  1. Je découvre votre blog. Je vous remercie tellement d'écrire cette page de votre vie ici, de partager votre quotidien dans ces circonstances.
    Je vous souhaite que cette situation intenable s'améliore un peu rapidement, et je vais penser à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette compassion si loin des yeux proche de notre. Nous espérons aussi que cette fois si cette situation ne va pas perduré, car ça devient de trop.

      Supprimer
  2. Cette guerre n'a aucune raison d'être. Malheureusement, elle continue de rendre la vie de pauvres gens invivables. Si seulement on s'impliquait réellement pour y mettre fin.

    RépondreSupprimer
  3. D'autre déplacés sont enregistré dans le camps de Kanyaruchinya, ils disent fuir les exactions de M23 qui viole des femmes, qui exigent de taxes pour des toilette des bébé, même pour aller dans son champ.C'est déplorable que 5000 familles quittent leurs village pour se concentre dans le camps. Déjà 3 personnes sont mort de la famine!!!! Pourquoi cette guerre?

    RépondreSupprimer