mardi 15 février 2011

Deux après la prise d'initiative à Bamako, 12 photographes de l'Afrique Centrale à l'image des leurs collègues des autres cieux dans le pays du Nord. Grace à l'initiative collective Elili du Congo Brazza que ces douze photographes venant de la République Centre-africaine, du Gabon, du Cameroun du Tchad de la République Démocratique du Congo et du Congo Brazzaville, ont matérialisés leurs rêves en une réalité. Il a été non seulement une occasion aux photographes de se rencontrer en se faisant connaissance des uns des autres, mais aussi d'échanger les expériences professionnelles dans une vision de la confrontation entre le monde de la recherche et la pratique photographique. À cette occasion ils ont focalisé les travaux sur le thème de la société en proposant de piste de solution pour un monde durable en fin de répondre aux questions de problème sur cette thématique choisie pour la rencontre de Bamako édition 2011. Pour approfondir le réseau des photographes de l'Afrique centrale, les douze photographes sélectionnés ont travaillé en binôme pendant dix jours dont le résultat est une exposition photo au centre Culturel français de Brazzaville qui par la suite fera l'itinérance de pays de participant enfin à Bamako lors de la Biennale en décembre prochain. A ce titre je suis très ravi de pouvoir représenter les photographes de mon pays à ces assises, mais aussi à pouvoir aussi apprendre beaucoup à travers les échanges d'expérience avec mes collègues photographe de l'Afrique centrale

2 commentaires:

  1. Bonjour Alain et Congrats!

    As-tu vu que Bamako 2009 est a l'Institut français de Kinshasa, Halle de la Gombe http://www.ccf-kinshasa.org/ ce fevrier? Nous attendons Bamako 2011.

    Voici un lien vers une entrevue avec Mme Laura Serani dans le Star du Congo aujourd'hui http://bit.ly/fzkvOn

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Alain.

    Super cet article sur la photographie en Afrique centrale, je vois que tu as effectivement eu du temps pour le mettre en ligne , c'est très bien pour le réseau car au moins on sera de plus en plus connu. je te passe le bonjour chaleureux du Cameroun.

    Rodrig Mbock

    RépondreSupprimer